La s*xualité et la normalité.

by 19:36 0 commentaires
Je suis issue d'un milieu conservateur au sein duquel parler de s*xe et des sujets afférents (les r*gles, etc.) n'est pas loin d'être tabou. Je respecte ces convictions. Néanmoins, n'ayant pas cherché à en savoir davantage par d'autres biais, je me suis posée une tonne de questions au début de ma vie s*xuelle. Toutes commençaient de la même façon : Est-il normal ... ? 



Est-il normal de s'épiler le maillot ; que ce soit un peu, beaucoup, intégralement ou pas du tout ? Est-il normal d'aimer telle pratique ou de ne pas aimer telle pratique ? Est-il normal, au sein d'un couple, d'avoir telle ou telle pratique ou ça devrait être et rester un truc de film p*rno ?

Je m'imaginais que j'étais la seule à me poser toutes ces questions, que ça venait sûrement de ma grande ignorance sur le sujet.

Source photo : pixabay.com par niekverlaan

 Au fur et à mesure des années, je me suis appropriée mon corps, j'ai répondu par moi-même à mes questions et j'ai complètement quitté cette vision dans laquelle, parler de s*xe est tabou. Je ne parle de s*xe pour parler de s*xe mais ce n'est pas non plus un sujet que j'évite ou qui me gêne. Le s*xe est une chose naturelle, une réalité biologique.

Après quelques années à l'université, je me suis réorientée. Dans ma promotion, 90% de filles, en moyenne âgées de 19 ans tandis que j'avais 23 ans. De par mon âge légèrement supérieur et ma formation précédente dans le champ médical, certaines se sont tournées vers moi pour me poser des questions portant sur la s*xualité. Et c'est avec surprise que j'ai remarqué que, pour elles aussi, peu importe leur éducation, leur orientation sex*elle, leur situation amoureuse, etc., les questions relatives à la s*xualité commençaient toutes par : Est-il normal que ... ? Apparemment, nous nous posons toutes ce type de questions, à un moment ou à un autre de notre vie.

Je ne prétends pas avoir de réponse absolue et parfaite à ces questions. Néanmoins, voici mon opinion - et j'insiste, ce n'est que mon point de vue -.

Une partie des questions porte sur des éléments "santé" : Est-il normal que ça fasse mal / gratte / pique / autre ? Une seule réponse me semble appropriée : seul un professionel de la santé peut y répondre :-)

L'autre partie des questions porte sur des éléments "normatifs" : Est-il normal d'avoir telle pratique ou de la refuser ? Est-il normal d'aimer ça mais non ça ? Ma réponse, dans ce cas, est qu'est normal tout ce qui se fait entre deux partenaires en état de faire des choix par eux-mêmes, consentants, tant que ça ne met pas en danger l'un ou l'autre des partenaires.

L'écrire aujourd'hui me semble une évidence mais, pour en arriver là, il m'a fallu des années. Et il me semble que, parfois, il est intéressant de mesurer le chemin parcouru.

PS : Les * au sein des mots tels que s*xe ont pour but d'éviter un référencement malencontreux de la part des moteurs de recherche ;-)

Coco Cacao

Blogueuse

Étudiante, un quart de siècle, future maîcreeeeesse, perfectionniste-jamais-contente, touche-à-tout, à la recherche de soi-même et de copinautes avec qui partager ce qui fait notre quotidien !