Témoignage à J-1 avant les résultats : j'ai passé le CRPE.

by 14:48 0 commentaires
Cette année, j'ai passé le CRPE (Concours de Recrutement de Professeur des Ecoles), le concours qu'il faut obtenir pour enseigner en école maternelle et élémentaire. Je voulais absolument vous raconter comment je l'ai vécu avant d'obtenir mes résultats, pour ne pas ajouter une part supplémentaire de subjectivité à cet article (fatalement, a posteriori, on a une vision plus positive des épreuves si on a eu le concours ; et inversement)... et comme les résultats sont demain, il était largement temps que j'écrive cet article !

Source : pixabay.com par Gellinger

Les écrits

Lundi 9 avril, épreuve de français d'une durée de 4 heures. Trois parties : un commentaire de texte, une partie testant les connaissances en orthographe / grammaire / conjugaison, une partie didactique (sur la connaissance de l'enfant, de la façon dont il apprend, etc.). Je garde le commentaire de texte pour la fin... et je le bâcle en une heure, à la fin de l'épreuve, alors que j'avais prévu de le faire en une heure et demi. Oups ! Je ne me formalise pas, je sais que les concours jouent souvent sur la variable temps et que les autres sont certainement dans le même cas que moi. A la fin de l'épreuve, je tends l'oreille : effectivement, soit les gens n'ont pas fini, soit - comme moi - ils ont bâclé une partie. Nous en sommes tous au même point de ce côté, ouf !

Mardi 10 avril, épreuve de mathématiques d'une durée de 4 heures également. Deux parties : des exercices de mathématiques et une partie didactique. Je tâche de mieux gérer mon temps que la veille et, quand on nous annonce la fin de l'épreuve, je viens juste de finir d'écrire ma dernière phrase. Je suis soulagée d'avoir eu le temps de terminer.

L'attente


Pour aller aux oraux, il faut valider les écrits. Je suis plutôt confiante car, l'académie de Créteil étant très déficitaire, les notes nécessaires pour obtenir les écrits sont assez basses.

Le 18 mai, jour des résultats d'admissibilité, je passe la matinée à actualiser la page web sur laquelle seront publiés les résultats, bien qu'ils ne soient attendus que pour la fin de journée. Je me lasse et Netflixe parce que je suis incapable de travailler dans l'attente. En milieu d'après-midi, je reçois une message d'une copine qui me dit : "Je suis admissiiiible, et toi ?!?". Ben moi, je m'étais assoupie devant Adventure Times. Je me rafraîchis la page, tremblante, prise d'un doute de dernière minute ("Et si je ne validais pas les écrits ?"). Je vois mon nom et je vois "Admissible" en face. Ouf. Je peux recommencer à respirer.

Les oraux

Je suis convoquée le 25 mai pour l'oral de mise en situation professionnelle, sur un dossier que j'ai préparé pendant le second semestre. J'ai tellement stressé en amont des épreuves que, finalement, à une heure de mon oral, je ne suis plus si stressée que ça. J'ai peur de faire face à un jury compliqué, ayant le matin même tapé "témoignage oraux crpe" dans Google et ayant lu des histoires de jurys désagréables, malpolis, qui coupent les candidats, etc. Bref, mauvaise idée, à ne surtout pas faire. Je fais mon exposé et tient 17 minutes (sur les 20 demandées). On enchaîne avec l'entretien. Lors des oraux blancs à l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education), les questions étaient d'ordre théorique ; là, elles sont au contraire d'ordre pratique ("Vous parlez de travail en groupe. Comment constituez-vous les groupes ? Les élèves les forment eux-mêmes, par affinité ? Vous les imposez ?", etc.). Si la réponse à une question m'est inconnue, je fais part au jury de mes pistes de réflexion plutôt que d'une réponse ferme. J'ai le sentiment que c'est bien perçu. Je sens beaucoup de bienveillance de la part du jury.

Je suis convoquée le 28 mai pour l'oral d'entretien à partir d'un dossier. Je suis convoquée à midi, l'épreuve dure 4 heures et 15 minutes (3 heures de préparation, 1h15 face au jury) et je dois partir de chez moi à 10 heures... donc ma préoccupation principale est de ne pas avoir faim ! Je prévois plusieurs biscuits, une pomme, une banane et roule ma poule. Avec le stress, je ne mange même pas un quart de mes provisions. Sans surprise, le temps de préparation me semble extrêmement long. A l'ESPE, pour les oraux blancs, je n'avais que 2 heures de préparation au lieu de 3 et ça avait été amplement suffisant donc... Je m'ennuie et je recopie 3 fois mon brouillon.

Je passe devant le jury, que je perçois bienveillant. Comme l'organisation des épreuves le veut, je commence par l'exposé d'EPS (Education Physique et Sportive) et je dure 7 minutes (sur les 10 minutes attendues). Puis vient l'entretien, qui, dans un premier temps, constitue un retour sur mon exposé. Dans un second temps, les membres du jury me posent des questions sur d'autres activités sportives. Là encore, les questions sont d'ordre extrêmement pratique ("Que faîtes-vous si un garçon refuse de jouer avec une fille ?", "Que mettez-vous en place si l'un de vos élèves est asmathique ?", etc.). Beaucoup portent sur la sécurité des élèves ("Combien d'encadrants faut-il pour emmener une classe de maternelle à la piscine ?", "Si un élève se blesse pendant une séance d'athlétisme, comment réagissez-vous ?", etc.). 

Je fais ensuite mon exposé de connaissance du système éducatif. Je dure 12 minutes sur les 15 attendues (je conserve mon écart de 3 minutes xD). L'entretien commence par un retour sur mon exposé, puis les questions - toujours d'ordre pratique - deviennent plus générales ("Un enfant de 3 ans doit-il être propre pour pouvoir être inscrit à l'école maternelle ?", "Quand la loi d'obligation scolaire à partir de 3 ans sera-t-elle mise en place ?", "Qu'est-ce qu'un programme personnalisé de réussite ? Avec qui le mettez-vous en place ?", "Vous êtes enseignante en maternelle. Comment organisez-vous la réunion de rentrée avec les parents ?"). J'ai l'impression que le jury cherche à déterminer jusqu'à quel point j'arrive à me projeter dans ma future pratique, en posant des questions de plus en plus précises.

L'attente

Une fois les oraux terminés, je rêve de dormir pendant 3 jours mais j'ai encore des travaux à rendre pour l'ESPE et un stage de 4 jours. Je m'accorde 24 heures de repos et je me remets au travail.

Tous mes travaux sont rendus depuis vendredi dernier. Depuis,  j'attends de pied ferme les résultats définitifs... qui doivent être publiés demain !

Coco Cacao

Blogueuse

Étudiante, un quart de siècle, future maîcreeeeesse, perfectionniste-jamais-contente, touche-à-tout, à la recherche de soi-même et de copinautes avec qui partager ce qui fait notre quotidien !